callContactez-nous
Home  /   Démêler le vrai du faux
Mis à jour le 25 February 2017

Des idées reçues sur l'allaitement, nous en avons tous! Pour vous amuser, testez vos connaissances sur ce sujet.

Allaiter, c'est fatigant

Vrai/Faux

S'occuper d'un nouveau-né, allaité ou non, demande de la disponibilité et de l'énergie, et peut être fatigant pour les parents. La grossesse, l'accouchement et le manque de sommeil qui accompagne souvent les premières semaines de vie peuvent aussi expliquer la fatigue de la maman.
Mais, la fatigue ne diminue pas la quantité de lait qu’une maman produit pour son bébé. Tant que le bébé peut téter selon ses besoins, la maman aura assez de lait. Parfois, la maman, absorbée par les préparatifs des repas, les autres enfants ou d'autres activités est un peu moins attentive aux besoins de son bébé. S’il tète moins souvent, il se peut qu’il ne reçoive pas assez de lait. Si cela a été le cas, donner le sein plus fréquemment dans les jours qui suivent arrangera les choses la plupart du temps. Mais, comme d’habitude, soyez attentive aux signes indiquant que votre bébé a reçu suffisamment de lait : ses urines, ses selles et sa tonicité doivent rester normales. Plus de détails dans la réponse à la question "Comment savoir si mon bébé reçoit suffisamment de lait?"

Certains aliments donnent un mauvais goût au lait

Faux

Oignon, ail, chou ont la réputation de donner un goût et une odeur prononcés au lait. C'est exact. Mais le bébé a déjà eu l'occasion de goûter à tout cela en avalant du liquide amniotique avant sa naissance. Il n'est donc pas nécessaire que la maman change son alimentation pendant l'allaitement.

Le lait maternel protège le bébé contre les infections

Vrai

Le lait maternel contient de nombreux facteurs de protection qui vont aider le bébé à mieux se défendre contre certaines infections, même quelques mois après l'arrêt de l'allaitement.

Allaiter abîme la poitrine

Vrai/Faux

Il est difficile de répondre à cette question parce que, sans prendre l'allaitement en considération, l'âge, le poids, l'hérédité, le nombre de grossesses jouent un rôle dans la transformation des seins. L'élasticité de la peau des seins varie d'une femme à l'autre. D'autre part, certaines femmes connaissent des très grandes variations de volume pendant la grossesse et l'allaitement et d'autres pas. Toutes les femmes voient leurs seins se transformer pendant la grossesse pour se préparer spontanément à l'allaitement : ils augmentent de volume, le mamelon et l'aréole deviennent plus larges et plus sombres. Ces changements peuvent déjà influencer définitivement l'aspect esthétique des seins de certaines femmes, qu'elles allaitent ou non.

Les crevasses sont plus fréquentes chez les blondes

Faux

Rien ne prouve que les femmes qui ont une peau de rousse ou de blonde ont plus souvent mal aux mamelons que les autres. Les causes de ces douleurs sont les mêmes pour toutes.

Allaiter après une césarienne, c'est possible

Vrai

Les premiers jours, il faudra aider la maman à trouver une position confortable, mais l'allaitement est possible. Dans certains cas, il faudra un peu plus de temps pour démarrer la lactation. Dès que cela est possible, un contact prolongé en peau à peau avec le bébé sera proposé très vite après la naissance.

Le lait maternel se digère mieux et plus vite que le lait en poudre

Vrai

Il est tout à fait adapté au système digestif de l'enfant.

La femme qui allaite ne doit pas utiliser de méthode contraceptive : elle est "protégée"

Faux

Il est possible d'être enceinte pendant l'allaitement, et ce même avant le retour des règles. Pour éviter une nouvelle grossesse, il faut employer une méthode contraceptive compatible avec l'allaitement. Le gynécologue ou la sage-femme peuvent être consultés à ce sujet.

Pour avoir du lait, il faut boire du lait

Faux

Pour avoir du lait, il faut que le bébé tète correctement. Lorsque le bébé est allergique, il est parfois conseillé de supprimer tout produit laitier de l'alimentation de sa maman.

Il est possible d'allaiter des jumeaux

Vrai

Les seins seront tétés deux fois plus souvent, et ils produiront deux fois plus de lait, de manière à subvenir aux besoins nutritionnels des deux enfants. Pour plus d'informations sur l'allaitement des jumeaux, vous pouvez acquèrir notre plublication "J'attends des jumeaux, j'ai envie de les allaiter".

Un bébé allaité a besoin de compléments d'eau par temps chaud

Faux

Par temps chaud, le bébé va téter plus souvent. Le lait maternel continue à répondre à tous ses besoins, parce qu'il contient toute l'eau dont le bébé a besoin, ainsi que les sels minéraux qui lui permettront de ne pas se déshydrater.

Une mère qui allaite doit boire beaucoup

Faux

La mère doit boire suffisamment pour étancher sa soif, mais elle ne doit pas se forcer à boire beaucoup. Si elle boit au-delà de ses besoins hydriques, elle ne produira pas plus de lait. Certaines femmes éprouvent une sensation de soif au moment des tétées.

Seins gonflés = beaucoup de lait. Seins souples = pas assez de lait

Faux

Après quelques semaines d’allaitement, il est normal que les seins redeviennent souples. Ils ne produisent pas moins de lait, au contraire. Simplement, la mère le sent moins. L’allaitement peut se poursuivre ainsi pendant des semaines, des mois ou des années.

Un allaitement doit être arrêté en cas de fièvre de la mère

Faux

La fièvre peut être due à de multiples raisons, c'est donc en fonction de la cause qu'il faudra ou non arrêter l'allaitement. Dans un certain nombre d'infections, les anticorps fabriqués par la mère passent par son lait et protègent son bébé.

Les bébés prennent 90% de leur ration les dix premières minutes de la tétée

Faux

Certains bébés sont capables d'obtenir une tétée "complète" en 5 minutes à un seul sein, alors que d'autres ont besoin de 20 minutes à chaque sein pour obtenir la même quantité. La durée de la tétée peut varier avec le poids, l'âge, le moment de la journée et elle n'est pas du tout indicative de la quantité de lait que le bébé prend au sein. Quelle que soit la durée de la tétée, il s'agit surtout de vérifier si le bébé tète efficacement au sein.

J'ai des petits seins, donc je n'aurai pas assez de lait...

Faux

Les petits seins sont tout aussi capables de produire du lait en suffisance que les seins volumineux, puisque la glande mammaire a sensiblement la même taille chez toutes les femmes. C'est l'importance du tissu adipeux qui diffère d'une femme à l'autre.

Si je suis fatiguée, je n'aurai pas assez de lait...

Faux

Il n'est pas démontré que la fatigue a une incidence directe sur la quantité de lait produite, mais elle peut entraîner une moindre disponibilité à allaiter sans restriction.

Ma mère n'a pas pu me nourrir au sein... donc je n'y arriverai pas...

Faux

Sauf exception rarissime, toutes les femmes peuvent produire du lait. Le volume produit est une caractéristique individuelle et non héréditaire.

J'ai tiré mon lait pour vérifier si j'en avais encore assez. Je n'ai obtenu que 20 ml, donc je n'ai plus assez de lait.

Faux

Tirer le lait ne permet pas de vérifier la quantité de lait prise par l'enfant au sein. En effet, la succion correcte du bébé est ce qu'il y a de plus efficace et tirer son lait demande un apprentissage.

Je fais du sport et cela ne pose aucun problème pour mon allaitement

Vrai

Faire du sport présente des avantages : retrouver plus rapidement sa silhouette d'avant la grossesse, être en meilleure forme physique et se sentir mieux.
L'exercice physique n'a pas d'effet négatif sur la qualité et la quantité de votre lait et donc sur la croissance de votre enfant.
Si votre sueur dérange votre bébé, il suffit de laver vos seins avant la tétée.

Certains aliments ou boissons sont à éviter pendant l'allaitement

Vrai et faux

Il n'est pas nécessaire que la maman change son alimentation pendant l'allaitement. Toutefois, encore plus que d'habitude, il est préférable d'avoir une alimentation variée et équilibrée. Seul l'alcool est à éviter pendant l'allaitement car il passe dans le lait maternel. Si un verre de boisson alcoolisée est consommé de manière exceptionnelle, il faudra attendre que l'alcool soit éliminé du corps de la mère avant d'allaiter le bébé.

L'allaitement exclut le père

Faux

Le papa peut établir une relation avec son bébé autrement qu'en le nourrissant. Il peut être proche de lui en le câlinant, en le portant, en lui donnant le bain, en lui parlant,... Il a un rôle important à jouer auprès de son enfant dès la naissance et pourra participer à son alimentation plus tard.

Allaiter un bébé prématuré, c'est possible

Vrai

L'allaitement d'un bébé né prématurément est tout à fait possible. Si le bébé n'est pas encore capable de téter au sein, il sera nécessaire que la mère tire son lait rapidement et fréquemment après l'accouchement pour stimuler la production de lait. Le bébé profitera ainsi du lait le mieux adapté à ses besoins particuliers.